Lettre aux militants

Mes chers amis,

Après les échéances électorales qui ont marqué ce début d’année, trois dangers mortels guettent notre famille politique et peuvent entrainer sa disparition :

1) Le verrouillage du parti : alors qu’un débat semble s’ouvrir, le pire serait de donner l’impression que tout est joué d’avance et qu’à la fin, comme toujours, rien ne changera. Il est, au contraire, primordial de repartir des militants et de donner une vraie place à la nouvelle génération qui apportera la dynamique nécessaire à la refondation de la droite qui, sinon, se fera ailleurs ;

2) Le réduction du parti à une seule ligne politique : à l’image de ce que fut l’UMP en son temps, les Républicains doivent rester un véritable parti de rassemblement au sein duquel toutes les sensibilités de la droite et du centre doivent pouvoir s’exprimer et coexister librement ;

3) La transformation du parti en écurie présidentielle : il est essentiel, voire même vital, que la future équipe dirigeante s’attache à reconstruire le mouvement sans se préoccuper de 2022. Le temps de désigner le futur leader de la droite et du centre n’est pas encore venu.

Aussi, c’est animé par la volonté de sauver la Droite que j’ai décidé d’entamer un Tour de France et d’engager un vrai dialogue avec vous, militants, parce que vous êtes le coeur battant de notre famille politique.

Daniel Fasquelle,
Militant, Député du Pas-de-Calais et Trésorier national des Républicains