Nos 10 premières propositions

PROPOSITION 1

Un président des Républicains élu pour deux ans et demi et non cinq comme c’est le cas dans nos statuts actuels. Le parti ne doit pas devenir qu’une écurie présidentielle.

PROPOSITION 2

Créer un statut de sympathisant gratuit pour élargir notre audience.
L’Objectif étant que nous soyons 500 000 à la fin 2018. Bien évidemment, ces sympathisants n’auront pas les mêmes droits que les militants, notamment dans le cadre du choix de notre futur candidat aux élections présidentielles.

PROPOSITION 3

Créer une fondation politique sur le modèle de la fondation Adenauer qui en Allemagne alimente en idées nouvelles, la CDU, le parti d’Angela Merkel.

PROPOSITION 4

Une primaire réservée aux militants en écartant définitivement les électeurs de gauche.

PROPOSITION 5

Permettre la mise en oeuvre d’un référendum d’initiative militante pour redonner la parole à la base en cas de difficulté et de blocage.

PROPOSITION 6

Donner une vraie place aux jeunes militants dans notre mouvement, notamment ceux élus ou candidats depuis 2014. Leur permettre de choisir leurs délégués et responsables.

PROPOSITION 7

Réserver au Bureau politique 1/4 des postes à des militants élus par la base ainsi qu’ 1/4 aux collectivités territoriales. Avec la loi sur le non cumul des mandats, cette représentativité des territoires est indispensable.

PROPOSITION 8

Créer une école des cadres, des élus et des militants avec des formations décentralisées.

PROPOSITION 9

Revoir la façon dont nos candidats sont choisis et investis. Respecter la parité, assurer le renouvellement. Permettre aux militants de peser sur le choix des candidats.

PROPOSITION 10

Développer des outils connectés permettant de créer un dialogue permanent avec les militants, les sympathisants et les français notamment grâce aux réseaux sociaux.